Quelles actions pour le Sport Scolaire ?

Après les « expressions massives » (voir les dizaines d’Ag où les collègues ont sorti les cartons rouges) du rejet de l’augmentation du contrat de 10% par l’UNSS , il nous faut poursuivre nos actions pour obliger le MEN à revenir sur cette décision budgétaire et augmenter en conséquence sa subvention.

Comme vous le souhaitiez (cf bilan des enquêtes de rentrée), nous vous proposons donc un plan d’actions visant à maintenir un Sport Scolaire accessible à tous les élèves. Voici ce qui est ressorti de la réflexion menée avec les collègues présents lors de la réunion du 27/09/18 à Rennes: 


1)  Au niveau de chaque établissement, nous vous proposons de populariser le voeu « 10% d’augmentation, non merci » à faire voter dans les CA, afin d’informer la communauté éducative et de lui faire partager notre position. C’est un moyen simple mais essentiel pour mobiliser les parents d’élèves notamment.

–> Voeu sport scolaire, à adapter selon chaque établissement.  

–> Exemple de Voeu déjà voté à l’unanimité des élus du C.A d’un collège rennais.

 

2) Au niveau des districts UNSS, nous vous proposons une interpellation des députés et sénateurs par les équipes de district, avec le soutien du Snep-Fsu35.

–> Exemple de courrier aux députés et sénateurs.

 

3) A l’occasion du cross 35, le mercredi 21 novembre: nous prévoyons une action de communication aux médias, pour montrer au MEN qu’il ne s’agit pas d’un feu de paille…. Nous aurons aussi à cette occasion des autocollants « AS en danger »: venez nous voir pour en récupérer et tout savoir sur l’action !

 

Et continuer biensûr à signer et faire signer la pétition lancée par les élus des AS.


De façon parallèle à ces actions (destinées à revenir sur ce mauvais choix budgétaire), et afin de parer aux dépenses urgentes, nous vous rappelons aussi que l’EPLE peut subventionner l’AS.

– Subvention de l’AS par l’établissement (Texte de référence BO n° 39 du 31/10/96 – BIR Spécial DAF n°9 du 26 mai 97).
L’EPLE peut décider de subventionner l’Association. En ce cas, l’Association doit obligatoirement remettre, à l’issue de l’exercice au chef d’établissement, président du conseil d’administration, un rapport moral et financier. Ce rapport permet de vérifier que la subvention a été employée conformément à son objet et au programme prévisionnel pour lequel elle a été demandée. Le chef d’établissement peut réclamer tout document comptable ou pièce justificative nécessaire pour apprécier l’utilisation de la subvention. Le renouvellement de la subvention ne pourra être accordé que si ce contrôle a été effectivement réalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *