Calendrier INTER

Le calendrier du mouvement INTER

Du 19 novembre 2019 à 12h au 9 décembre 2019 à 12h (heure métropolitaine) : ouverture du serveur SIAM pour saisir ses voeux. Se connecter sur SIAM : http://www.education.gouv.fr/iprof-siam. N’oubliez pas votre NUMEN et votre MOT DE PASSE
• 
A partir du 9 décembre 2019 : édition  des formulaires de confirmation dans les établissements.
•  9 décembre 2019 : date limite de réception des dossiers médicaux complets (avec les éléments médicaux récents) auprès du Médecin Conseiller Technique du Recteur (attention ! nouvelles modalités suite à la loi sur le handicap – infos sur le site du rectorat : ici).
• avant le 13 décembre 2019 : renvoi des formulaires de confirmation au Rectorat.
à partir du 10 janvier 2020 : publication des barèmes sur le serveur i-prof-SIAM

du 10 janvier (16h) au 27 janvier 2020 minuit : Affichage et vérification des voeux et des barèmes par les agents. En cas de désaccord, contactez les élus du SNEP pour vous aider dans votre demande de révision de barème.

du 28 au 31 janvier 2020 : publication des barèmes définitifs sur le site du rectorat

4 mars 2020 :  résultats de la phase inter académique


Demande de révision d’affectation (1) : Le Ministère refuse depuis le mouvement 2005 la tenue d’une commission pour la prise en compte de changements de situation tardifs. Nous vous invitons cependant à envoyer à la DGRH B2-2 (Ministère) une demande décrivant la situation nouvelle et la modification de vœux souhaitée.

Après fermeture des serveurs SIAM, seules seront examinées les demandes tardives, les modifications de demandes et les demandes d’annulation répondant à la double condition suivante :
– être justifiées par l’un des motifs exceptionnels mentionnés ci-après (1)
– avoir été adressées avant le 14 février 2020 minuit.

(1) Dans tous les cas, seuls les motifs suivants pourront être invoqués à l’appui de ces demandes :
– décès du conjoint ou d’un enfant ;
– mutation du conjoint dans le cadre d’un autre mouvement de personnels fonctionnaires ;
– perte d’emploi ou mutation imprévisible et imposée du conjoint ;
– cas médical aggravé.